Après le gel tout croît, On y croit ! (29/30 avril Portes-Ouvertes)

 

Bonjour à tous

Ce billet du printemps sera comme la météo, nuancé, entre chaud et froid, mi-vertige, mi-raisin.


Depuis fin Mars début Avril, la vigne avait décidé de prendre 3 semaines d'avance sur la saison, chauffée à blanc par de belles et torrides journées, quasi trop sec vu le manque de pluie depuis l’Automne, (oui le paysan a toujours un motif de complainte).


le Chardonnay poussait à vue d’œil, suivi de près par le Viognier dans son coteau, la jalouse Syrah, l'orgueilleux Pinot, et cætera !

 

Ces beaux jours étaient aussi propices à notre deuxième embouteillage, la cuvée de Pinot noir le "Tout compte fait 2016", dont la version 2015 était épuisée, sortait de son hivernation pour rentrer en flacons, accompagnée du " Monde à l'Envers " et son Ravat blanc.

 

 


Le fier Chardo naît !
Le fier Chardo naît !
Filtration du Pinot noir
Filtration du Pinot noir

Et puis, le gel s'est invité dans la danse ! :-(


Au vu des bulletins météorologiques, un travail du sol précis, afin de gérer l'herbe favorisant la rosée et la pulvérisation d'une macération de valériane dans la journée de mercredi, nous envoyaient au lit inquiets mais avec le sentiment d'avoir fait tout ce qui était possible en préventif.


Jeudi la première vague de froid passa, elle ne fit que peu de dégâts.

 

Et puis, il y eut la nuit du jeudi au vendredi...
Malgré des feux allumés sur certaines parcelles pour réchauffer l’atmosphère, cette deuxième vague fut bien plus dévastatrice.
Les pousses si fières de leur précocité ne purent lutter contre ces températures négatives...

Le Vendredi matin fut consacré à faire le tour des vignes et constater... Et puis mettre en place les moyens curatifs naturels pour soutenir la vigne (et le vigneron) pour le reste de la saison.

 

Le constat !
Le constat !
Pulvérisation curative de plantes dès le lendemain
Pulvérisation curative de plantes dès le lendemain

Au final, selon les parcelles, les dégâts sont assez hétérogènes, de 40% a 90%...

Disons qu'en moyenne, 3 hectares sur les 5 hectares du domaine sont touchés à 70% !...


C'est dans ces moments là que l'on se félicite d'avoir une multitude de petites parcelles réparties sur une large zone géographique, à différentes altitudes et sur différents terroirs. Car certaines vignes n'ont pratiquement pas été touchées, peu, mais c'est toujours ça !

 

 

Après ce genre de claque, on tente de relever la tête et le regard se porte sur l'horizon.


- Le végétal va devoir se remettre doucement et panser ses blessures, pour finir une saison qui, ne l'oublions pas, ne fait que débuter.


- Humainement et économiquement cela va aussi changer les choses : il faut faire le point des stocks, de la trésorerie, avec la consolation tout de même d'avoir fait une bonne récolte en 2016 qui, espérons, aidera à "faire le tampon"...

 

 

Bref nous ferons moins, ça c'est sûr mais nous ferons tout pour "faire bon" malgré tout !

 

__________________________________

 

 

Un "ancien" du pays a dit un jour "Après la grêle tout croît ", on y croit !

 

 

Un autre disait : " Demain il fera jour ! "

 

 

A ce propos n'oubliez pas le w-e prochain c'est presque demain et dans le cadre de l’opération

De Fermes en fermes nous organisons nos:

 

Portes Ouvertes de printemps29/30 Avril 2017

De 10h à 19h


Nous vous attendons nombreux pour déguster, échanger et partager...

Sur le gel mais pas que ! ;-)

 

 

Écrire commentaire

Commentaires : 1
  • #1

    BISSARDON Joseph - jonibissardon@orange.fr (mercredi, 26 avril 2017 10:30)

    Bonjour à vous 3
    Merci de nous faire partager - en mots et quelques photos - vos maux , votre détresse , mais aussi votre optimisme , suite aux gelées destructrices de la semaine dernière .
    Je vous souhaite le courage, l'énergie et la patience nécessaires pour rebondir ; en même temps ,
    vous n'avez pas vraiment le choix !
    à bientôt
    Joseph BISSARDON